mardi 19 juin 2007

Royal, Sarkozy : les premiers faux pas

seg_rogSégolène Royal a misé sur l’échec de François Hollande pour les législatives. Elle a perdu. En programmant pour le début de semaine son annonce de rupture, Ségolène Royal pensait signifier que les législatives perdues par le premier secrétaire, elle entendait prendre la relève le plus rapidement possible. Mais voilà, les électeurs ont décidé autrement. En redonnant des couleurs aux socialistes, ils ont apporté d’une certaine façon un peu d’oxygène au premier des socialistes. Pire, ils donnent le sentiment que c’est la campagne présidentielle qui a été ratée. Et Ségolène Royal qui pensait ramasser la mise en un coup de main, se retrouve en position de faiblesse. Car de là à imaginer qu’un autre candidat aurait mieux fait que les 47 % du second tour, il n’y a en effet qu’un pas. Quand j’y pense se souvient avoir signalé qu’il ne fallait pas enterrer trop tôt le député de Corrèze. L’histoire pourrait bien confirmer le pronostic.

legislativePSeg0001Nicolas Sarkozy a peut être trop couru dans le mauvais sens depuis qu’il est président de la république. Il a donc perdu un peu de distance. Il a oublié que ce n’est pas la droite qui a gagné l’élection présidentielle, mais lui et lui seul. En se retirant de la campagne et en laissant œuvrer son premier ministre, il a commis sa petite erreur. Certes, le nouveau président obtient une majorité à l’assemblée, mais le revers subi va indéniablement laisser des traces sur la puissance de la droite.

Quand j’y pense se souvient avoir signalé qu’il était dangereux pour le nouveau président de concentrer à lui seul la rupture et qu’en écartant tout concurrent dans sa famille politique il risquerait un jour de se retrouver nu au milieu de l’échiquier. Certes, il lui reste encore beaucoup de marge. Toutefois, il serait risqué pour Nicolas Sarkozy de ne pas tirer dès maintenant les enseignements de cette petite déconvenue.

Posté par quandjypense à 15:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Royal, Sarkozy : les premiers faux pas

    Cependant

    Mais il est passé à Nice à l'entre deux tours pour (secrètement) soutenir le candidat UMP local, Eric Ciotti...

    Posté par Cendra, samedi 23 juin 2007 à 14:22 | | Répondre
Nouveau commentaire